Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 07:15

Dans ces contrées,

Saison forte après l’autre

La forme des prés a été

Moulée à la louche du vent

Ficelant les branches en turbans

 

Tandis que là,

Les mille pages du bocage,

Décameron rural,

Passent en revue

Un vague sentiment de déjà-vu

 

Un peu plus loin,

Dans les replis du cadastre

Les hypoténuses crissent

Avec les sabots du troupeau

Au dos fumant à l’heure de la traite

 

De l’autre côté,

La somme des angles des arbres

Égale un vert à 100 degrés

Mis au chaud sur le poêle

Sous les crépons de la maison communale

 

Un peu partout

Des galopins du froid

Sautent pieds joints dans les flaques

De soleil, s’éclaboussent d’étincelles

Comme sur le paon, s’éventaillent les ocelles

 

De toute manière

Que ce soit ici ou là

Paille, garance ou bien émeraude

Les champs allongent chacun

Leurs théorèmes de la fin de l’été.

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages