Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 17:33

Grand tsar Poutine, ô Saigneur des Russie

 

J’ai comme un haut de coeur slave

Je vais l’âme morte, je me sens gogol*

« La maison des morts » trace un « cercle neuf »

Autour des vapeurs meurtrières

 

La Loubianka n’est plus de mise

Anna Politkovskaïa avait Grosny

Au fond cœur ; tu lui as offert

En plein coeur, les balles de Tchétchénie

Grand tsar Poutine, ô Saigneur des Russie

Je ne sais plus ce qu’est l’âme slave

Je vais l’âme morte, dans « la maison d’un fou »

 

Plus de « mouette », ni de « cerisaie »

Les splendeurs de l’hiver sont ton masque

Alexandre Litvinenko avait dit ton nom

Sa vision des choses t’empoisonnait

Et tu as irradié sa vie en silence

Quel humour : tu choisis le Polonium

Est-ce pour rester proche de tes frontières ?

 

Grand tsar Poutine, ô Saigneur des Russie

Je ne sais plus ce qu’est l’âme slave

Je vais l’âme morte, je me sens gogol

Il est dangereux de se « souvenir de la maison des morts »

 

Tu as délocalisé la terreur

Ramzan Kadyrov ne savait rien faire

C’est pourquoi tu lui as donné la Tchétchénie

Aux bons dogues, les morceaux du festin

Qui sont les soixante-trois sur la liste

De ceux qui doivent se taire d’un silence éternel ?

 

Tu as tout changé : le KGB se dit FSB

Kasparov joue sur la diagonale des fous

La vérité est toujours dans la Pravda

Mais il n’y a plus de Crocodile

Pour mordre les abus et les vols

Il y a juste ta télé, ta radio et ta voix

 

« Humiliés et offensés », par toi, Grand Tsar

Les Roms gèlent sous les tentes

Les noirs sont grêlés de coups à Moscou

Les homosexuels sont lynchés

Les ONG sont épurées

Mikhaïl Borisovitch Khodorkovsk

Mourra sans doute de l’uranium

De la mine voisine de sa cellule

 

Grand tsar Poutine, ô Saigneur des Russie

Je me sens une des âmes mortes

Je vais de « zeks » en zeks, je me sens gogol*

« La maison des morts » trace un neuvième cercle

Chaque jour enferme mille « Ivan Denissovitch »…

 

Tobariç ! Parle-moi de la Géorgie

Des talibans que tu laisses fleurir

Au Daghestan : leur moisson

Sera publique, grand faucheur !

Parle de ces armes dont tu abreuves

Tous les Syrial Killer de Damas

Et des atomistes de l’Iran

 

Grand tsar Poutine, ô Saigneur des Russie

J’ai comme un haut de coeur slave

« Quel crime pour quel châtiment ? »

« Quelle guerre que ta paix »,

Mon « Grand Inquisiteur »

Tu écris le roman de la mort en cyrillique

Et de tes scieries ne sortent pas une isba

Rien que des costumes de bois

 

Grand Tsar Poutine, à la nouvelle année

Viendront les trois rois de ce monde

Il y aura Bakou avec son or noir

Il y aura Hu JinDao admirable boucher

Il y aura tes mafias pour l’or

Tu nous noies dans l’encens de tes popes

Pour jouer au saint pur de l’orthodoxie

Emprisonner les Madeleines Punks

 

Si vous venez tous les trois, attendez…

Vous n’êtes pas les rois mages

Vous êtes les quatre fléaux de l’Apocalypse

La peste, la famine, la guerre et puis toi :

Grand Tsar Poutine, Saigneur de tous...

 

Grand tsar Poutine, ô Saigneur des Russie

Je ne sais plus ce qu’est l’âme slave

Je vais l’âme morte, je me sens gogol

Il est dangereux de se « souvenir de la maison des morts »

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages