Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 01:30


Tu es grand maintenant, ta peine le sait, la brunante se hâte : tes temps sont mûrs
Les heures ont le goût fade des ombres revenues sur tes cheveux, filés d’étoile
Un niqab de brume pose sur les vallons négligés la toile nocturne de son impératif
La chair de l’été est posée telle une inconnue, avec une équation pour armure
Que vendanger ? Le feulement des crayons studieux perce en sile
nce la fin de l’été.

Repost 0
rédigé par le babel - dans Gogyōka
commenter cet article

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages