Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 14:50

Après le néolithique, les pierres pensaient

Enfin être tranquilles.

C'était sans compter avec cette invention nommée « maison ».

Il leur fallut donc inventer la ruine,

Pour retrouver la caillasse,

et appeler les arbres à la rescousse

pour cacher la caillasse.

Alors l'homme découvrit la plage.

Et l'histoire se répéta, le sable devint crépi,

Les cailloux murets, les herbes gazon.

Le temps passant, les modes s’en vont

Les buissons eurent fort à faire pour manger les portails.

Mais ils fournirent l'effort attendu,

Digérant jusqu'au moindre moyeu post-néolithique.

 

C'est pourquoi l'homme mit les arbres à l'arrêt, enchaînés, encordés.

Puis débités en planches et

Exilés en divers carrelets au bord de mer.

Alors ce fut la victoire, dans les terres, de la pierre

Via les ruines, via la caillasse.

Les arbres payèrent le prix fort :

« Priez Dieu que tous nous veuillent absoudre ! »

Su sang des pierres et des arbres,

De notre condition humaine civilisée, de nos vérités éternelles.

 

Les poutres chargées de langues de bœuf

Racontèrent l’agonie :

Nos souvenirs sont habités de capricornes et de galeries,

Ils vivent leur mort.

Fleurissent, mais pas à notre Toussaint : à leur printemps,

Si fort qu'il faut contourner leur insistance.

 

Puis rebâtir un plus loin, près d’une autre ville

Recommencer à graver sur la pierre,

Une épitaphe à venir pour les végétaux :

Roseraie, jardin d'hiver et autres menaces.

Mais la mémoire insiste encore et toujours

Au fond de nos côtes.

Mais les bosquets insistent encore et toujours

En haut de la côte,

Malgré nos routes passant les voir comme par hasard.

Routes de pierres, bien sûr, bordées de dents végétales.

La guerre continue en paix,

Océans pour ossuaires, métaux pour mémoriaux

Et marées pour nettoyer les scènes du crime.

 

Partout la même histoire se répète :

Cailloux, poutres, maison, ruines, friches.

La revanche des pierres et des arbres,

Des souvenirs en javelle

Pour abriter cafard

Et folle du logis.

(photos du voyage immobile sur Bersauter, photos, NB / BW https://www.facebook.com/media/set/?set=a.283558628396484.67322.139166146169067&type=3)

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages