Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 23:45

Pas facile de faire un marbre. Surtout pour "Moustaki".
Je ne l’ai jamais vu. Mon ami André m’a raconté un des premiers concerts de B. Fontaine, où il est venu à scooter, son instrument sous le bras, donner un coup de main au spectacle, sans prévenir, pour les 20 personnes, qui, il y a tant d’ans, avaient repéré celle qui se présente comme étant La Folle.
Mais que désormais, la Camarde, que les excès ont avancée, lorgne aussi.

Ce n’est pas que le Métèque qui meurt.
C’est Saint-Germain-des-Près (Mais il n’y pas d’après à Saint-Germain-des-Près) ? Et Saint Louis en l’Île. Et quelques vinyles tout aussi asthmatiques.
C’est la folle croyance des années du baby-boom en un avenir que, déjà, nous nommons hier, et qui nous a déçus : la façon des beaux Serge, George et Cie leur conserve de la beauté. Certes, l’apprêt, la consolation qu’on a quand même essayé de rêver. Avec notre double amertume : être nés trop tard, ne pas avoir vu l’horizon s’enflammer de leurs espoirs. Pourtant, des choses me disent que d’autres aujourd’hui chantent d’autres chants qui demain feront date.

On meurt et voilà, le rideau tombe.
Paupière.
Puisque les paupières sont tombées sur vous, les gens aux cheveux si blancs que la virginité vous a rejoint vers la fin, alors, permettez que je vous rêve.
Ce que vous avez été, l’odeur de votre sueur, vos côtés secrets, je n’en sais rien et n’en veux rien savoir.
Vos avez eu une une vie pour être lourds de vous, vous avez une mort pour que nos légendes soient légères de vous.
Qu’importe les souvenirs : voici le temps de la mémoire.
Le costume de bois dort désormais, près d’autres tombeaux, sa cellulose déjà se dégrade, et votre corps en dedans retourne à sa chimie primale.

Voici, Monsieur Moustaki, comme d’autres avant vous, votre dernier concert.
Vous ne serez pas en scène.
Vous ne réglerez rien de la liste de chants, du déroulement. Désormais, votre dernier concert, ce ne peut être que nous, et, avec un peu de chance, nos enfants.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 28/05/2013 08:48

cette mémoire toque à la mienne, oui, mieux que le souvenir

l e b A b e l 28/05/2013 09:55

Bonjour Emmanuelle. De fait, combien d'artistes depuis des siècles ont composté dans ton élan ?

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages