Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 04:36

Au long du temps, je me suis lavé de bonheur.

Ou bien quelque chose m’a encore échappé.

Dès le matin, des phrases se tendent entre les choses.

Rails de trams, téléphériques et syntaxes. 

 

Ce sont des mots velus pleins de pattes,

Vifs et fins pour tisser de quoi capturer les points noirs

À la surface de l’étang, bourgeonnements de bourdons.

 

Alors, vite levé, des éclats blancs dansent

Devant mes yeux, faïence en bol morcelé.

L’ombre est café. Et puis se laisser guider

Par l’odeur des phrases quotidiennes,

Baisers ratés, toasts brûlés, dans la gelée du coin des jours.

Les saluts, les bonjours sont engouffrés,

Beurrés d’habitudes, sucrés de plaisirs.


Longtemps, dans le lavabo du jour,

Pilate à la petite semaine,

Je me suis lavé de bonheur.

Ainsi beaucoup de mon derme

Y a perdu l’effluve de son passé.


Une fois posée la moustiquaire censée empêcher

La piqûre des secondes qui tatoue sur le dos des mains

L’âge inavoué avec une petite aiguille,

Tard, après le tôt, le voile de la nuit encore déchiré.

La vie en essaim s'éveille pour mon Pearl Harbour de poche.


Sous le poids des années accumulées dans les plis des rideaux,

Là où se cache cette senteur de notre chez-nous,

Tout autant que sur les taies d'oreiller,

Souvent ruisselant comme un sou neuf,

Sous la sueur de la nuit, je me suis à nouveau

Retrouvé offert à la voracité des arquebuses et des moustiques,

Des instants et des regards, des passants et des retards.


Cependant sur ma peau, une certitude d’aimer

Avait aussitôt retissé sa toile d’araignée,

Son cuir damassé, son piège qui dévore les épines volantes

Fin filet en reflets des cheveux où j’essuie mes peurs

Dans un affaissement de visage, prélude à l’aube,

Annonce que les chats vont devoir reprendre des couleurs.


Et derechef, pour un long temps,

Toujours trop bref ensuite,

Je me lave de bonheur

Pendant que j’en ai encore le temps.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 09/12/2012 10:55


à la bonne heure.

le babel 09/12/2012 12:09



je suis mad de la laine…



sophie 01/12/2012 15:12


l'aussi bon que le meilleur plutôt!

le babel 01/12/2012 22:51



Écoutons les poèmes en cours



sophie 01/12/2012 14:40


non pas encore;mais si le meilleur est à venir,je m'en réjouis!

le babel 01/12/2012 22:50



il ne convient pas de demeurer à pleurer les poètes morts quand il en est tant de vivants.



SOPHIE 01/12/2012 11:51


évidemment lui peut aller se rhabiller;face à Vénus il ne fait pas le poids!

le babel 01/12/2012 11:58



Mais tu n'as pas encore dégusté Max Elskmaps et Norge, l'aussi bon que le meilleur est à venir…



SOPHIE 01/12/2012 11:16


Il a dit aussi "être ange c'est étrange"...l'habit fait-il le moine? ce qui compte c'est l'ami pas le costume!

le babel 01/12/2012 11:28



il a dix fois mins que Norge, le Belge, et Jacques est dit cent fois plus poët pour nos écolâtres.



Cath Grain de sel 30/11/2012 19:23


Un bien beau passage,


entre la nuit et le jour...


A te lire,


on en aimerait le matin !

le babel 01/12/2012 07:36



Minute, Cath, je n'ai pas dit à quelle heure se lever ! Ça va toi ?



Pierre Wattebled 28/11/2012 19:01


J'ai lu ce poème avec admiration pour son écriture originale et émouvante de réalité.

le babel 01/12/2012 07:36



Merci pour ce mot "réalité" ! Trop souvent on me dit n'y rien comprendre.



sophie 24/11/2012 23:30


tes mots sont appelés à régner...


sinon même les chats gris ne le sont jamais tout à fait!

le babel 01/12/2012 07:35



Une araignée sur la porcelaine ? Prévert l'a déjà fait, pour un pape. Les bêtes étranges ne sont parfois que d'étranges amis mal fagottés, non ?



Zéo Zigzags 24/11/2012 09:03


« Dès le matin, des phrases se tendent entre les choses.


Rails de trams, téléphériques et syntaxes. »


 


Magnifique ça!


 


Zéo Zigzags

le babel 01/12/2012 07:32



Merci. C'est agréable quand les vers trouvent chacun un foyer d'accueil



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages