Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 14:39

Il y a bien longtemps, dans le privé, en 6e, je fus collé de septembre à juin en français, 4 h par semaine, et dans mon souvenir aussi souvent que possible. Moyenne cependant supérieure à 15. Motif : copies immondes, raturées, tachées, marge tracée à main levée, etc.

Mes premières heures se passèrent à écrire des bâtons droits dans un cahier. En pure perte : je n’y prenais pas même de déplaisir. Le prof a compris que je disais avec mes petits moyens que l’essentiel n’était pas dans les pleins et les déliés, que j’adorais lire, apprendre et que j’étais têtu.

Je ne sais comment - sans doute après accords parentaux et directoriaux - il obtint que je fusse collé chez lui, où il me cala dans un fauteuil de son salon avec un verre d’eau, devant une bibliothèque, des livres et avec une consigne : « Choisis, lis, puis je reviens dans 3 h (la colle durait alors 4 h) et tu devras m’en parler ».

Cela a tourné au jeu. À chaque semaine, ma colle. À chaque devoir, l’inévitable pénalité pour le soin, puis le refrain « mercredi 13 h 30 à 17 h 30 ».

C’était même plus qu’un jeu, car en juin, mes copies étaient devenues correctes, mais juste pas assez pour mériter « ma colle » : il faut dire qu’au fil des mois, ce prof m’avait poussé à écrire à un éditeur pour avoir la liste des ouvrages traduits d’un auteur qu’il publiait, et j’attendais la réponse.

Le temps est passé et je suis revenu au pays. 

J'ai tenu à retrouver les professeurs à qui je dois de savoir faire ce que je fais. Souriant sous leurs cheveux blancs, quand ils en avaient encore, ils m'ont donné du "vous". Le moins âgé est fier d'avoir fait son travail ainsi, jusqu'à communiquer sa passion de l'amitié entre des cultures trop souvent devenues ennemies. L'un d'eux est parvenu à extraire de ses archives mes suivis jaunis de notes, à ma confusion très bonnes. Deux saisons plus tard, la sénilité le fit hospitaliser et ses souvenirs se sont faire rares.

Je resterai élève pendant des mois et années encore.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages