Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 19:29

Le cynisme des banques a réussi là où le soviétisme a échoué :

À quoi bon avoir des droits, si on ne peut se les payer ?

Je peux acheter, mais c’est la crise

Je peux penser, mais seuls les pistonnés sont publiés

Je peux aller où je veux, mais je n’ai pas de quoi en revenir

Je peux être libre, libre de choisir mon crédit

Je peux être communiste, mais je dois payer ma cotisation

Je peux être riche, mais dans la limite des stocks disponibles

Je peux vivre, mais à crédit

Je peux, avant que l’huissier arrive.

 

Marx, t’es mort et enterré : les royalties du « Capital » payent à peine les droits de reproduction de ton image. Ou alors, ressuscite, nom de Toi !

Ni dieu, ni maître : juste un RIB, et c’est reparti.

Il n’est de pire bagne sibérien que la mort lente et à crédit.

C’est le terreau de tous les fascismes, verts et islamiques, bruns et nostalgiques, aux couleurs, en bref, de toute douleur.

J’ai entrevu le neuvième cercle des cancéreux du budget.

J’ai lorgné sur le délire des extrêmes gauchiens, à côté des plaques tectoniques, celles qui font trembler le moindre géranium sur la moindre fenêtre, parce qu’une fleur, c’est cher.

 

Il ne me reste qu’Aristote.

Libre de droits.

Riche de droits.

Et toujours revient la tension entre la République et le lien de l’Éthique à Nicomaque.

 

Je suis libre de droits et demeure riche de mes devoirs.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans actualités
commenter cet article

commentaires

anatole2011.over-blog.com 19/04/2012 16:11


les gens, beaucoup de gens, des humains se lèvent, écrivent, se réunissent, tempêtent, forent et forgent à même les mauvais discours un grand et beau poème, c'est un peuple, c'est tous les
peuples, c'est une voix, c'est plusieurs voix, c'est le chant du monde qui s'ébroue et secoue tous les diktats, cela arrive, cela donnera des fruits, puis des semences pour d'autres saisons
encore

le babel 12/05/2012 12:02



Un jour peut-être nous répèterons pour le plaisir seulement



emmanuelle grangé 30/03/2012 10:40


ta peau de chagrin tempête, respire

le babel 31/03/2012 07:58



Nous enterrons le XXe siècles, ses rêves et ses délires. Ceux qui sont nés en ses derniers temps ont parfois des allures de zouave du pont de l'Atma…



patrickdreux.over-blog.com 29/03/2012 22:16


Non, tu ne peux pas dire cela, tu es anima, souffle, âme qui s'indigne et rappelle le beau

le babel 31/03/2012 07:59



animus, avant mens, spititus ou anima: cela suffit aux uns et aux autres.



patrickdreux.over-blog.com 29/03/2012 20:55


Ainsi tu te tiens, toujours debout et clamant, le vent, le monde, la pierre et l'onde, le papier, te font passage, et moi, heureux d'y assister

le babel 29/03/2012 21:08



je suis une bouche d'aération humaine ouverte, rien de plus



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages