Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 15:55

Ne me parlez plus de fêtes

Qui ne soient que des lumignons,

Imposant pour compagnons

D’un soir, les joies qui reflètent

L’obscurité.

 

Ne me parlez plus de haltes,

Pour échapper à la nausée,

S’il ne faut qu’y déposer,

En bordure de l’asphalte,

L’absurdité

 

Ne m’invitez plus sur les mers,

Pour cacher la sécheresse,

Des affaires sans tendresse,

Les contrebandes par tankers

D’avidité.

 

Je veux plus vous répondre

Sur le qui quand quoi et comment

Lices réservées aux mourants

Où déjà viennent pour pondre

Les homologués.

 

Ne me parlez plus de roses,

Ne me parlez plus de vin doux ;

Parlez-moi donc un peu de vous,

De vos vies où repose,

L’humanité.

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 24/03/2013 16:54


et j'aime bien aussi la virgule avant "l'humanité"

le babel 24/03/2013 16:57



sinon, pas d'élan; si pas d'élan, pas d'envol. Etc.



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages