Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 03:00

Peut-être trouverais-je un jour un Nantes

Où la fille d’un geôlier viendra me délier

Me délacer de tout le poids

Là mes pieds frappant le sol béniraient sa main ?

 

Peut-être verrais-je ce qui me hante

Dans la gorge du regard où vente le noir

M’effrayant de tout l’inconnu

Laissant mes pieds choisir où fuir les lendemains ?

 

Qui sait où va la marée montante

Avec ses algues, ses goémons dansants

Prêts à poser sur le sable

Les lacets qui entraveront mes pieds demain ?

 

Ai-je une seule amarre en sous-pente

Pour que l’épouse d’un marin m’enlève

Avec le goût du large

L’écho des tempêtes, le pied marin ?

 

Une journée sera-t-elle plaisante

Sans geôle ni houle ni peur ni rien

Sauf quelqu’une pour qui laisser

À d’autres le soin de goûter chaque chemin ?

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

sophie 28/10/2012 19:44


du délire au délice


un petit air de rien

le babel 28/10/2012 20:12



C'est d'une flagrance laque de garance, ou bistre : va ssavoir !



SOPHIE 29/09/2012 10:08


flagrant délire ou délivrance

le babel 01/10/2012 20:27



mais qui est cette Sophie qui me lis avec attention ?



SOPHIE 29/09/2012 10:04


flagrant délire ou délivrance

le babel 01/10/2012 20:26



Délire ? je préfèrerais délice !



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages