Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 19:05

En septembre 2012, je regarde, je prends des notes, je traduis des mots anciens et maudis l'amnésie des siècles : j'ai même peine à écrire à ma Lectrice de Luxe. je déplore qu'elle puisse en douloir et parie qu'elle sait que silence est parfois complice.

Mais je suis encore là.

Alors… Si vous voulez comprendre ma trajectoire voici ce que j'écrivais en 1987.

Sentez-vous ce qui manque à dire ?

 

Pauvre Vénus

 

Tu n'es que de la terre

craquelée comme un chemin

dans l'ombre bleue des sapins

noyée dans l'ordinaire

 

comme une feuille se tord

quand un vent la caresse

nos paupières se baissent

dans ta brume qui endort

 

les crosses des fougères

abbesses du quotidien

ne sont que passagères

 

mais il te faut leur accord

pour que tu apparaisses

dans la splendeur de ton corps

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans archives
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages