Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 17:55

 

Y a-t-il un matin oublieux du (par)don

Avant l’éclosion du devenir

Tel un pur goûter sage ?  

Les uns mangent, les autres sont,

Liseurs des chants, les troisièmes :

Tel l’esprit immense embaumé des fleurs,

Première lueur du soir,

Tel planant

Au-dessus de leurs lourdes

Paupières

-==-=-=-=-=-=

 http://emmanuelle.g.over-blog.com/

• Le blogue d’Emmanuelle G. se nomme « chantiers traverses », le mien « atelier de textures ». Il est donc bien question d’usiner le langage.

• (par)don ? très exact : "vergeben" donne aussi accès à l'espace du mot "pardon".

goûter ? "Mangerie" est certes "l'action de manger avec excès". Mais le mot évoque plutôt un lieu, l'endroit des mangeoires. Le goûter reprend le sens, et l'intertexte.

• Immense : Les mots allemands pour cet esprit planant sont ceux de la seconde ligne de la Bible, au début de la création : « Und die Erde war wüst und leer, und es war finster auf der Tiefe; und der Geist Gottes schwebte auf dem Wasser. » Et la terre était déserte et vide, et il y avait de la ténèbre au-dessus de l’abîme, et l’esprit de Dieu planait sur l’eau ». J’avais dit à Emmanuel mon goût de donner un écho « sécularisé » de ce matin comme création.

• (Tel…Tel…Tel) trois fois dit reprend ce que nous avions échangé en coulisses : une frontière noyée dans la brume cachant l'entrelacement du deux et du trois, dans le rythme, dans les éléments nommés. So und ebenso.

 

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 04/06/2012 08:22


ce fut un plaisir d'entendre, de raturer, de proposer avec toi, le babel. certains lecteurs ont dû rester sur le seuil pourtant grand ouvert, ou patients ou "terrorifiés" par la langue allemande,
ou impatients. certains viendront encore... prendront le temps comme anatole, fidèle doux curieux.

le babel 12/06/2012 10:20



Il est des plaisirs si rares que je ne peux me les refuser, même si certais lecteurs prennent peur…



anatole2011.over-blog.com 03/06/2012 23:37


Merci beaucoup de cet usinage du langage, de cette union de vos deux atelier-chantier qui ont mené cette musique d'une langue qui m'est inconnue à ce poème miraculeux.

le babel 04/06/2012 06:45



Le passage à une production collective peut être une contrainte littéraire aussi fructueuse que celles du Parnasse ou de l'OuLiPo. Encore faut-il être lu : c'est là que tu es
intervenu.



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages