Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 10:36

C’est un temps de cuisson au four, pour s’accrocher faute de lumière aux souvenirs d’enfance quand le coke en braise allumait la fine lucarne en mica du poêle. Rien de plus urgent que de faire mentir les gémissements des os. Mi-novembre, mijotage. L’automne aussi va vers sa fin. Les heures tournent en longueurs et le jour se fait bref. Tantôt de nuit, la neige dans les halos à l’heure des dîners crèvera la noirceur d’une pâle insistance parme. Chez l’obscurité, la clarté est une inquiétude qui tente sa percée.

C’est un temps à déposer au chaud des écorces de mandarines, des oranges cloutées de girofles, comme autant de gris-gris odoriférants. Le miel, la cannelle, les bouchées farineuses, châtaignes et potirons demandent aux teintes feuille-morte d’esquisser une vanité de l’été. Que « Tempus fugit », si ça l’amuse !

C’est l’heure des maisons.

La revanche des murs.

C’est un temps pour Ruusbroeck, et tout ce qui se tait à l’intérieur, tel un saturnien chauffant ses jambes à l’âtre, les bottes ôtées, fumantes par endroits.

C’est un temps où mijoter espoirs et rancunes, dans les épices séchées au soleil viré au grenat, braise dans le charbon, cœur annoncé de l’hiver en route. C’est un temps où laisser le printemps nous bercer de ses promesses, à la veillée.

Nul n’a besoin d’y croire.

Tous avons besoin de chasser la peur du noir.

Alors, en soirée au salon, autant laisser mentir les lendemains jusqu’à plus soif, pour passer l’hiver, ses impératifs et ses mises à demeure.

C’est un temps de patience, lucide comme le gel, roué comme un vieux potage.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans actualités
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 20/11/2011 18:46


labours et semis dedans aussi.

le babel 24/11/2011 20:18



vignes tondues en vue du gel



emmanuelle grangé 19/11/2011 12:10


quel fumet rouge badiane !

le babel 24/11/2011 20:18



Un filet de céladon lui siérait à ravir



anatole2011.over-blog.com 19/11/2011 11:46


quel beau temps que ce temps des maisons


quel beau texte chaud et blotti entre odeurs


et apaisement

le babel 24/11/2011 20:17



et pourtant, sous la laine, quelle fureur dort ?



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages