Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 05:56

Cher ami,

Vous nous parlez d'un animal rare et curieux, or nous pouvons confirmer vos observations : la même espèce a été décrite ici. Seule la parure varie.

Nous sommes tous tombés d’accord pour la nommer « papi-on ».

Ci-joint le texte de l’alerte donnée aux gazettes locales :

« Un nouvel exemple de l’adaptation de nos bestioles en milieu mondain. Surgissant à partir de la pleine saison, le papi-on, ou plus précisément, le “papillon sans aile” vit dans les brocards de la mode. Le papi-on appartient à la classe des nuisibles charmants. Le papi-on ne doit pas être confondu avec le papion, son cousin primate avec une bonne tête de chien de garde. Mais là encore, parfois, on peut hésiter… Notre papi-on en fait a presque tout du lépidoptère, sauf qu’il n’a pas de ptère du tout, autrement c’est un “papillon” très normal. Encore à l’état larvaire, son éducation consiste à grignoter en bandes quelques feuilles de chou, ou à se vautrer dans un trop-plein d’herbe. Faute de ces ailes qui auraient fait de lui un papillon, habitué à ramper, après sa dépression nommée repli sur soi ou chrysalide, il utilisera cette particularité pour compenser son incapacité à s’élever, léger, au-dessus des lieux communs, en suivant ses propres goûts. La différence entre le papi-on et un insecte papillonnant est cependant très mince : il semblerait que ces derniers parfois se brûlent les ailes à on ne sait trop quels feux de la rampe. Le papi-on, lui, se contente d’une existence de processionnaire en regardant de haut les chenilles. Ami de chaque mite de salon, il se croit une légende, mais ce n’est qu’une des notices du muséum d’histoires on ne peut plus naturelles, et banales. Cuit ou cru, il n’a strictement aucun goût, mais il passe bien. Et même, il repassera encore et encore. Aucun répulsif n’est efficace contre lui : il suffit que ce répulsif fonctionne et devienne à la mode pour qu’il en soit attiré et s’en nourrisse. Cependant, sa tête totalement vide explose au moindre problème impopulaire, en poussant le dernier cri d’un chic fou. »  

 

(Veuillez agréer etc.) 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 22/06/2012 12:21


et de m'en lécher longtemps les papi-yeux


 

le babel 22/06/2012 18:34



Aligato - (r). J'ai hésité à te répondre : Jennifer à tweeté que "qui tu sais" a dit à "tu vois qui" que ce n'aité (pronciation Arte-IVe arr.Branchè) même
pas vintage. Clique sur j'aime si tu as lu. Et je dis même : POP, euh non GOG, ah NON, pas "non" mais MOM ou bien serait-ce BOB, non :  LOL, c'est ça LOL. Avec deux L.



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages