Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 23:56

 

Je vis sous un soleil couchant-levant

Selon le sens de la pellicule,

Au fond, un peu flou, souvent s’entend

Le bruit du projecteur, la bascule

passe de l’air sur les bobines clapotant

 

J'ai pour plèvre un rideau, brocard or et sang,

crépine qui ne demande qu’à hisser ses toiles 

moustiquaire parfois entrouverte doucement,

Sur les moutonnements de ma moelle

Entre ma chair et mon air, dans vos échos

Tout contre mes poumons et mon coeur,

abrité par ce colombage cerclé de peau

par les crépis lichen sur ma pulpe, mon bunker

j'entends dans mon thorax un vent plus frais

l'haleine d'un lointain, la vapeur d'un café au lait.

 

Dans les replis de mon plexus s’ennuagent

des amis devenus éternels dans leurs images.

je respire des choses légères; leurs odeurs

y frémissent. Voici le big-bang du jour,

Du hayon de mes lèvres sourd un soupir

 

Va ou vient le soleil couchant-levant

selon le sens de la pellicule

Passe-temps où la mémoire bascule

Balancier de comtoise carillonnant 

 

Des paysages parfois sépia, en fripes,

Accrochés à la tente de mes côtes,

Libres enfin de tous les sans-faute 

Dehors le gros temps a gommé les tulipes

Leur sang rouge manque à la brume

Comme le fer en fusion sur l’enclume

Où forger des pendants de luxe, fibules,

Caillots, et cicatrices de nos crépuscules 

Dans ma cage thoracique, ma prison dorée

S’affichent quelques polaroïds décolorés

J’y frémis : voici le big-bang de la nuit

Qui arrache un long silence aux bruits

 

Tant vivent sous mon soleil couchant-levant

Selon le sens de la pellicule,

En moi, en sûreté, à fleur de sang

Battant mes nerfs, ils ondulent

Au gré des souvenirs enchâssés 

Reliques et chair.

 

version 2, corrigeant celle mise en ligne ce matin,

obtenue par lecture usinante de Fragon

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans principes
commenter cet article

commentaires

anatole2011.over-blog.com 07/11/2011 14:48



muse au logis


je respire des choses légères, celà est une grâce que je nous souhaite



le babel 07/11/2011 20:47



oui, notre centre de gravité est contraire à notre centre de légèreté…



hervé pizon 03/11/2011 10:32



oups ! muséologie



hervé pizon 02/11/2011 11:50



muséollogie.



le babel 02/11/2011 13:21



musée au logis, aussi…



emmanuelle grangé 02/11/2011 09:34



radiographie du temps et des poussières, plasma et lymphe



le babel 02/11/2011 13:22



les mots plasma, quel écran, ce qui cache et ce qui montre, et lymphe, ce sang de sève, m'ont malheureusement échappé. Merci.



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages