Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 01:31

C’est le moment ou jamais d’admirer le camouflage des vaches. 

Elles sont repeintes juste à point pour se fondre dans le ciel lourd, plein de taches blanches et cramoisies nommées : flocons.

Car les vaches, en toute discrétion, volent dans le ciel, en toute saison.

Les plus confiantes ont opté pour le noir et blanc, espérant un photographe du type art et essai, et passent inaperçues dans la brume neigeante.

D’autres misent sur la durée et ont choisi le sépia. Les photos jaunies les cacheront à nos regards. Quelques-unes, sous influence néobaroque sans doute, optent pour le monochrome, ce noir venu de Soulages. Très efficace de nuit. Les adeptes de Klein et de son bleu n’ont pas été repérées : malignes, elles se mettent dans l'axe du soleil.

Mais j’en ai vu des moqueuses en terre de Sienne, des vaches de poteries, qui disparaissent dans la couleur des murs.

Ne croyez pas que les vaches aient abandonné l’esprit de se fondre dans la nature du sol.

Elles ont juste un happening d’avance : la peau de vache, c’est l’annonce d’un tachisme préarchaïque. Le futur immédiat de notre culture.

Les vaches volantes sont si bien cachées dans la forme des nuages que jamais personne n’a pu les voir s’envoler, et planer. Et pourtant, elles le font, mais si bien fondues dans les nuées que nul ne le sait. 

Avis aux amateurs : à la bonne heure, regardez lentement s’envoler les vaches, entre deux frissons. Par grand froid, sachant le peu d'observateurs, elles sont plus nombreuses.

 

Si un jour quelqu'un doute de votre raison d'être sur terre, dites-lui que vous venez contempler le vol discret des vaches. 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 12/02/2012 16:45


CQFD en images 

le babel 12/02/2012 17:03



de fait les bidons d'eau, bidons de lait gelés. 



patrickdreux.over-blog.com 05/02/2012 11:15


Entre deux frisonnes une monbéliarde, une charolaise, une salers, une aubrac et une landaise? On dirait un tableau de Magritte... ou un dessin de Folon...

le babel 05/02/2012 11:29



Et bien tant pis pour eux, ils en sont réduits, voilà ce que c'est de mourir, à faire du babel…



emmanuelle grangé 05/02/2012 08:32


exquisite kühle Kühe, hätte Frau Holle gesagt

le babel 05/02/2012 10:38



Pastore di questa gregge celeste, non avevo pensato a questa ora quando Verlaine ancora mentiva



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages