Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 10:22

Forge des sentiments, où jamais ne dure

 Le goût amer des armures, des tentures

L'empreinte que les carapaces reflètent :

Tout résonne, sonne quand, après la défaite,

Entre les côtes, quelque chose martèle :

Forge un, celle pour souffler.

 

Le ciel est clair, légèrement pommelé.

 

Forge du décorum : il faut belle allure

Au sortir du miroir. Des ciselures,

Toutes hérissées d'éclats, s'y répètent.

Des odyssées, éparpillées dans les tempêtes

Voguent, mais près des rives habituelles :

Forge deux, celle des habitudes.

 

Le train traverse l'arrière-plan des villes.

 

Forge des serments, au matin la nature

A signé sa levée d'écrou, et nous jure

Minaudant, trop polie pour être honnête,

Une éternité de printemps et de fêtes.

Les noms sont des loups, au pays des farces.

Forge trois, celle des doux mensonges.

 

Des marbres orangés couvrent les entrepôts

 

Forge des coutumes, rempart de sciure :

Tout s'évapore fumées comme murmures :

Tout ce qu'un curriculum vitae achète

Passé de mode, s'en va aux oubliettes.

Une second de plus, que serait-il advenu ?

Forge quatre, celle de l'illusion des rites.

 

La gare éclairée s'affirme peu à peu.

 

Il pleut de mon col au creux de mon dos : j’ai froid

Il pleut des échardes de ciel et de verre

Il pleut des clôtures tout alentour de moi

Il pleut des enseignes et des bannières

Il pleut des lumières au creux de la soirée

Il pleut des vitrages irisés sur le sol

Forge des certitudes

Tessons des solitudes

 

Personne n'attend au quai de la gare.

 

Forges

Forges

Forge encore, battement des talons sur l’asphalte

Enclume pour acérer le couteau et séparer

Le jour de la nuit, les mois dans les années

Et tous les temps perdus à forger des cuirasses

À s’enivrer l’égo de bourres et de pailles

Forge des épitaphes

Après la pluie, viendra le gel.

 

(version dé décembre 2010)

Partager cet article

Repost 0
rédigé par lebabel.over-blog.com - dans principes
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 21/12/2010 00:10



et zut je ne retrouve pas la première version dans le fatras de Myspace.



le babel 23/12/2010 01:53



Ce n'est pas grave. la fin a été rajouté, et dans les strophes, le plus souvent possible, sauf une strophe donc, le pronom personnel à la première personne a
été gommé. D'autres lissages ont aussi été effectués. Il fallait écraser le sujet sous la forge.



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages