Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 08:17

Mais si, on va les creuser les rues

À coup de dents,

Ouvrir une baie d’émail dans les murs,

Juste pour faire l’avenue au soleil levant

Mais sans Golden Gate : trop de cinéma…

On s’assiéra sur le balcon des printemps.

Et nos haleines fumeront comme des chasse-marée,

Quand les mois se disent en ambres.

La mer montera avec l’aube.

Bras de flux, bras de flou

Nos immeubles sont des paquebots ;

Nos balcons, des barges.

Les voitures canoteront.

Nos journées s’étireront en terre-neuviers.

Et là, va ! On va tresser un repaire dans nos fatras,

Pondre des oursins sur les chausse-trappes,

Couver les coraux du zénith.

À l’été, leurs coquilles seront en écailles damassées.

On dira de ces mois corsaires

« Les îles de la Tortue en vue, flibustiers ! »

On les aura vues grandir ;

Elles nous surprendront à coup de lueurs d’après-midi.

Notre table sera remplie de leurs labadens ;

Nos têtes pleines de leurs bruits de sofas et de proverbes.

Et puis, on chapardera une sieste,

Un ristrette volé à l’éternel moka,

Sans l’amertume ni l’aigreur.

Le nez dans l’oreiller, on laissera la fatigue

Minauder avec ses lenteurs éveillées,

Le temps que, roulés dans la douceur,

La douleur chansonne dans les couleurs des lampes.

Le mica laissera voir l’hiver fondre dans les braises

Comme la buée coule en ouvrant dans la brume

Des chemins de beaux jours, tandis qu’

En suée, la tête roule en toux, les yeux clos.

Mais si on va les creuser les rues

Et la vie y coulera, débordant des caniveaux.

 

 

Reprise et affinage d'un accusé-réception ordinaire 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans principes
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 15/10/2011 16:23



l'ordinaire, c'est extra.



emmanuelle grangé 14/10/2011 10:54



je reviens à ta "nuance au bout du Grévisse" qui remet l'eau aux doigts et la fleur à la bouche. Ton affinage en atelier de textures rend espoir concret après les crétineries de prétendre
classer les enfants de 5 ans en 3 catégories.



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages