Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 09:54

Mais sais-tu la nuit est une prune :

La terre, en fait, ce n'est qu'un noyau.

Tu vois le phare jaune du vélo :

Les autres disent que c'est la lune.

 

Ils sont prisonniers d'une lagune,

Où, logiquement, s'évapore l'eau.

Le sel les a figés dans ses cristaux

Leurs yeux morts ne voient plus ni les dunes

 

Ni les longues signatures brunes

Du sable mouillé entre les roseaux.

Ils sont ce linge trouvé au tombeau

 

Quand Madeleine s'étant levée tôt

Cherchait une phrase opportune,

Devant la vie gardant le dernier mot

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans principes
commenter cet article

commentaires

Brigitte Fraval 08/04/2012 20:50


Terre de vie ,vie sur terre ,vie en terre ,elle a encore son mot à dire la Vie .


Donnons lui la parole ...mais c'est ce que tu viens de faire ,non ?

le babel 08/04/2012 21:54



Ensuite, la vie, sans rancune, nous redonne la parole, et show can go on, même avec la grâce du Quattrocentro



emmanuelle grangé 08/04/2012 13:39


je me rappelle tes mots rien qu'à moi en tristesse et désarroi alors, ils avaient le goût de la rassurance "devant la vie gardant le dernier mot".

le babel 08/04/2012 13:46



Oui, nous sommes le dernier mot de notre histoire



patrickdreux.over-blog.com 08/04/2012 09:36


Quand Madeleine au miroir regardait la mort et l'autre monde, d'un vers révolté tu lui montres la vie... le troubadour ou trouvère en ses tropes sonne la renaissance

le babel 08/04/2012 13:46



mais sais-tu je suis un Minnesänger (chanteur de l'aimer) car en mes terres germano saxonnes, il n'y eut ni trobar ni trouvère, mais de majestueux
Minnesaenger dont je voudrais tant être…



Dran 07/04/2012 11:28


Alba ma terre, noyau joyeux, joyau nouveau noeud sous chaque robe à la lumière joueuse - un nouveau nez de clown. Alta - ma mère. 

le babel 08/04/2012 08:03



Étonnant combien de diktats guident les gens dits e lettrés, les obligations de thèmes, d'affirmations  : la langue unique, les yeux fermés au sel.
Merci de ne pas en être !



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages