Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 09:41

Au-delà de la frontière, 
Ballerines, elles dansent 
Fétiches en fichus sériés 
Lames, dames, elles dansent 
En ces terres, sur ces ocres 
Sur les lois en cuirs de zébu 
Paupières cousues à la main 
Elles dansent, ballerines 
Dansent la soif et la sueur 
Perles le long de l’échine 
Esquisse d’un pas de fontaine 
D’une épine sur la carte 
Ondines jusqu’à leurs cheveux 
Savanes dansent, secouant la crinière 
Figeant les gazelles, frisant les bois 
Le ciel rougit : cire, eau et boue 
Les camions, les half-tracks s’en vont 
Loin des talons frappant le sol 

Seule la femme noire s'épuise au puit 
Seins et obus font rêver les hommes 

Au-delà de la frontière, 
Où les moteurs cognent et frappent 
Veuves, les reines de Saba sans bain 
Quand le mortier pile la joie en grains 
Quand la corne d’ébène sonne l'OTAN 
Quand monte le fleuve la crue du sang 
Quand les hommes sont en armes 
Elles dansent le reste de leur temps : 
Au-delà de la frontière, 
Ballerines, elles dansent 
Veuves de guerre, veuves d’exil 
Parées pour s'en aller prier 
En demoiselles à demi souriant 
Dames et femmes d'Afrique 

Seule la Vierge Noire est d'époque au Puy, 
Femmes d'Afrique évitez nos pluies… 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par lebabel.over-blog.com - dans principes
commenter cet article

commentaires

anatole2011.over-blog.com 21/04/2011 17:38



la danse, ce langage


et l'attente au puits


la vie dans les mains


de celles qui restent



le babel 21/04/2011 20:06



Veuve d'exil…



Fragon 17/04/2011 11:15



Inspiration, expiration, inspiration, expiration... tu dis le bien.


Le mal se tait.


Les femmes sont comme les hommes, aussi cruelles parfois.


Et les hommes, les hommes, ne dansent-ils pas ?


Ce n'est pas un reproche.


 



le babel 18/04/2011 08:07



Dans la toison du pluriel, un pou singulier aime parfois se cacher et boire le sang en secret... Tu le sais bien, toi qui l'a surpris déjà, installé comme
bedaine aux commandes de ses mascarades !



Dran 15/04/2011 23:18



A la table, il n'y a que des mangeurs d'instants. La maternité du coeur n'a pas couleur non plus, ni de sexe. Je le sais.



la babel 21/04/2011 12:41



la fécondité est de toute chair



Dran 15/04/2011 23:15



La paternité intérieure n'a pas de couleur. D'ailleurs elle peut être invisible.



le babel 18/04/2011 08:02



L'ADN a mis au rancart le plus haut point de la paternité : l'obligation du pari, de la confiance…



lilas kwine 15/04/2011 19:10



et bien je crois que tous mes mots sont en berne en ce moment, mais pas mes émotions, et ça concerne également la lecture de ton texte... merci



le babel 18/04/2011 08:01



Si la terre a droit à son hiver, à son temps où les racines s'enfoncent sans rien montrer, sans mot dire : pourquoi pas toi ?



hervé pizon 15/04/2011 18:20



je partage (au sens propre aussi).



le babel 15/04/2011 18:32



Merci...



Lyonnel Groulez 13/04/2011 16:45



Désolé, la photo est beaucoup trop grande!



le babel 15/04/2011 18:31



Non, c'est l'écran qui est petit



Lyonnel Groulez 13/04/2011 16:44







le babel 15/04/2011 18:31



j'aime le côté fané



emmanuelle grangé 12/04/2011 00:30



Tiens, aux actualités télévisées, on a parlé du congé parental côté père.


Trêve d'images en écran, les tiennes ont l'alerte aigüe (suis allée voir la Puynée noire)



le babel 15/04/2011 18:31



Bien sûr une tchadorienne sur le parvis de la cathédrale (!) de Paris n'est pas une nigra virgo



brigitte fraval 11/04/2011 06:07



Il y a non seulement méprise mais fausse manip . Je dois être mal réveillée . Je ne parlais donc pas de Senghor ni de votre très beau texte , mais des images réductrices que nous envoient nos
manuels d'histoire et dont ,la plupart du temps , nous nous contentons , clichés pouvant être pris au sens de photographies.... aussi.


Merci pour vos mots .



le babel 15/04/2011 18:29



le cliché doit être réhabilité, via le collage, c'est possible



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages