Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 19:27

Et on retient son souffle,

Et on regarde la radio, comme pour arriver à entendre.

C’est un Baron, un Guelfe ou un Gibelin, que sais-je

Je ne suis ni des Borgia ni des Farnèse

Je ne suis qu’un gueux qui veut entendre

Ce qui empire au royaume de France

 

 Et les barons comme les ducs

Lutinent sous les ors et les stucs

Mais Monsieur-ci pompe le poumon des nations asphyxiées,

Monsieur-ci était le vaccin anti extrême-droite

(nous votons entre bonnet blanc et blanc bonnet

au Royaume de France)

 

Monsieur-ci que voilà est accusé

D’avoir violé une gueuse

« Et la gueuse ne s’en sent pas honorée ? »

En quel temps vivons-nous, voici l’été

 La puissance sera en vacance, les gueux danseront !

Ça empire au royaume de France

 

On a une cour, on des complots de couloirs, des secrets d’alcôves, des mots dit d’esprit

On a la noblesse, avec ses coteries, mais ses mêmes sauteries

On a les nouveaux prophètes qui parlent dans les paraboles

Satellites et anathèmisent car la Parole, c’est eux et eux seuls

On a tout sauf un roi pour mettre de l’ordre dans tout ça,

et se faire tailler le col pour avoir dérivé au milieu de la boue,

et avouer son ascendance consanguine, et faire rire la Cour

Bientôt les gueux en feront un feu d’artifice, après le barbecue

 Demain les barons continueront via leurs conseils et protégés

A régner depuis l'an soixante et neuf, en bon héritiers.

Le pouvoir est vaquant, les gueux dansent  en juillet

Ça empire au royaume de France

 

Nous gueux regardons passer les marquis en leurs trains,

Voitures noirs et chromes rutilants, gens d’armes

pour fendre la foule, les files, la vie des gens.

Le pouvoir veut vaquer, que les gueux se tassent !

Ça empire au royaume de France

 

Les lames s’aiguisent comme langues de vipères.

Les prêtres cathodiques sermonnent

On se gausse sur le web deux-point.zéro.

Le pouvoir de la presse des idées

va  évoquer enfin d’urgence

les choses obligées que les gueux savent et pensent

Ça empire au royaume de France

 

 

Le drapeau d’avril 2012 risque fort

d’être bleu, blanc, bleu marine…

Les gueux vont voter.

Et je ne serai plus gueux et toujours pas pairs des hobereaux

On crachera sur mon silence électoral

On vomira ma solitude sans gueux ni seigneur

En l'empire du royaume de France

Partager cet article

Repost 0
rédigé par lebabel.over-blog.com - dans actualités
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 21/05/2011 08:33



"fake empire"



le babel 21/05/2011 23:26



"La roche Tarpéienne est proche du Capitole", lisait-on naguère dans les pages roses du Larousse !


http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/la%20roche%20Tarpéienne%20est%20près%20du%20Capitole


(en fait, je m'aperçois que cet adage est venu à l'esprit de beaucoup…)



Brigitte fraval 17/05/2011 22:36



La cour pâlit sous le fard , les traîtres guettent derrière les lourds rideaux de brocart, le peuple ,rigolard, un tantinet vachard , se repaît de l 'annonce, remâchant à l'envie les détails qui
font preuve .


Et le monde continue à dévier de son axe ...Mais qu'importe ! L'heure est à l'amusement ! Ne boudons pas notre plaisir mon bon Monsieur ! C'est pas tous les jours qu'on rigole !



le babel 19/05/2011 03:55



Nous devons cesser d'oublier la "nuit 4 août"



Jeno l'écolo 17/05/2011 16:34



Je t'envie d'arriver à en parler. On se sent écrasé, piétiné, sali. Et par les faits, et par les commentaires relayés 100 000 fois.



le babel 19/05/2011 03:53



Ton blog est bien fourni : comment ne parler pas de tout ? Dans ce blogue, je veux un chapitre "actualité" car la poésie, ne serait-ce que par le recul qu'elle impose a son mot à dire sur
l'actualité. Certes, écrits dans l'urgence, ces textes semblent imparfaits : ce sont des bases, des réservoirs pour des poèmes encore plus à distance, des réserves où piocher pour écrire des vers
plus macérés, usinés, rabotés...



anatole2011.over-blog.com 17/05/2011 16:06



ah! le pouvoir, le miroir aux alouettes, le complot, les trahisons et pendant ce temps-là, nous travaillons nos métamorphoses



le babel 19/05/2011 03:48



Chenille je suis, chenille je resterai : ils ont augmenté les taxes sur les cocons



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages