Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:20

Solo de scie à métaux, souffle retenu

Gerbes d’étincelles pleurant sur la rue

À la basse un moteur, silence à demi nu

D’un jour en ville quand la date importe peu

Quand seules comptent les heures entre deux feux…

 

Le feu des joues sous le vent

Le feu du carrefour tout le temps

Le feu de cheminée sur l’écran

Le feu de la passion en dormant

Feu le jour, feu le clair, ici gît la nuit

Étendue de tout son long en travers

D’une journée de plus. « Ça avance ! »

Sans nom ni couleurs matricules

Quelque part dans le calendrier

Feu le désir, feu le regret

Feu les noblesses, les particules

Feu les souvenirs à venir

L’oubli dévore déjà la matinée passée

Feulement discret des feutres sur le parquet

Ciré où chaque latte compte une date,

Et parfois, grince comme un dos fatigué,

Charpenté de simple tuff au point que

Rien ne distingue plus son levant son couchant,

Comme un soleil posant ses deux yeux rouges

De chaque côté de la journée :

 

Feu du couchant, feu du levant

Feu le levant, feu le couchant

Feu le feu est mort, la braise est son aurore.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Brigitte Fraval 25/01/2012 19:15


Souffler sur les cendres sufffit parfois à ranimer feu le feu pourvu que le souffle soit aasez fort de vouloir .


La nuit n'empêche le jour que le temps qu'il veut bien lui laisser.

le babel 25/01/2012 19:54



J'ai grandi répétant que seuls les deux mois d"été se succédaient avec 31jours, juillet puis août. Maintenant qu'une année signifie les douze derniers mois, je me rends compte que je dois y
ajouter décembre-janvier. Combien de réalités sont ainsi gommées, effacées sous la normalisation ? Feu la vie, demeure son moule.



hervé pizon 21/01/2012 14:38


ah ! je suis le premier à commenter en ce mois de pluviôse.

le babel 22/01/2012 09:59



Eh bien, tu aimes la solitude pour venir ici et en plus laisser un commentaire !



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages