Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 19:22

Tout va tant au repos que nul

Ne peut d’un bruissement des lèvres dire

Vers quelle canopée le murmure des bâtis s’élance

 

Chacun couronné de son arbre des possibles

Tel que jadis un Auguste de lauriers tel qu’ici un clown

Sa perruque rousse en guise de frondaisons des probables

 

Dans la dernière maturation des doutes, croque pomme,

Ci-devant se rouille, brume par brume, de bruine en pluie,

Les carnets de notes des troncs, avec leurs équations nervurées

 

Alors se gercent les mouvements, se figent feuilles et calculs

La théorie de chacun perd sa ramure, plane au-dessus

Un brouillard de pensées, d’algorithmes, de Saturne

 

Il ne demeure du soir qu’un instant, avant le feu

La chevelure du bois occupée à penser que le froid arrive

Comme une lame mathématique pour résoudre l’été

 

Dans la charpente ajourée, les mots crachés des corbeaux,

Déjà nu, avant que, soit, estampillé dans les inquiétudes, vapeur

Montant avec l’haleine jusqu’au-dessus des cerveaux calculant,

L’hiver

 

Le gel se prépare à sucer les suprêmes feuillages

Pour ne laisser que des pastilles de menthe glacée

Par delà les idées, les nombres et l’automne

Octobre

 

Renard roussi volant les plumes des mes arbres et de mes comptes.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 04/10/2012 14:35


du baume tu mets sur les paupières fébriles, tu dénombrilises et ne relativises pas

le babel 04/10/2012 18:22



Les fractales végétales, c'est beau. Je te souhaite de belles planches et des cintres emplis de rires



anatole2011.over-blog.com 02/10/2012 13:30


préparation douce


ralenti du sang


pour quitter


pour accueillir

le babel 04/10/2012 18:22



que n'a-t-on dit déjà sur l'automne…



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages