Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 17:11

Idem, idem ! Je fais si souvent idem :

Aller-retour : extase dans le correcteur

Retour chariot sauvegarde, problème idem

Idem, je vais souvent idem, via cœur correct

Grimer la page en Mi-Carême : grand chelem !

Sauf si ému, d’un œil jeté sur la matrice

— Ixième j’y suis souvent le ixième — je glisse

Ébranché dénudé écorcé par leurs mots, idem

Laver un mot de tous ses uniformes d’un autre âge…

Parfois la syntaxe grince, le cœur se plisse

Pour un item en sus, une casse qui fait la police

Alors idem : je change ixième fois jusqu’à l’item,

Artefact hors l’ordre en rangs serrés du verbiage.

Chien sans collier, ixième idem idéal, j’emménage

En la ligne des maquis : que ça broussaille cul sec !

Et soudain, de la boue que se lèvent les golems…

 

Derechef la nuit est si belle de tant d’ailleurs

Qu’elle est nuit de cristal fors honte ni peur :

La Bête a avorté sous l’évidence de l’item.

 

Descendu à quai, mêlé aux mots, aux appels

Des affiches, au-dessus de voies, lignes claires.

Tango des tenders. Sifflet : un claque la portière

D’un train ânonné à tâtons franglais. Énième appel

À ce train-là, pose ton doigt, guide-moi, vers ton totem

Un jour où l’autre, moi le énième sur ta liste d’appels

Corde de rappel, je saurai, tendre, tendrement te tendre

L’arc de ma veine jugulaire, où la vie bouillonne.

Puissance des mots, même si l’amour est Alzheimer

Seppuku des diktats, de ma gorge jaillira un geyser…

Et qu’importe qui donna de la boue à ce cañon :

Fraîche et verte parmi les gardons, sans vêture ad hoc

Ma sève dessinant des étoiles dorées loin de l’amok

Enragé des habitudes, à grand coup de correct cœur.

Malgré moi les mots reviennent à neuf,  en ardeur :

Aucun ne fleurit plus le ixième item des idem enrôlés.

La Bête, langue coupée, nous revomit nos mots volés.

 

La nuit est si belle de tant d’ailleurs, que derechef

Elle est nuit de cristal sans honte ni peur, idem

Idem, les appels, les trains, la nuit et son jaune stellaire…

 

Idem, les mots sont idem, mais le cœur a changé d’item.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

Seb 24/06/2011 12:35



I feel my pulse o so strongly...



le babel 24/06/2011 19:26



What d'd you seen 'bout ?



emmanuelle grangé 24/06/2011 09:29



en nième, j'aime



le babel 24/06/2011 19:25



On ne va pas laisser les mots à la douleur seulement



anatole2011.over-blog.com 23/06/2011 15:33



Elle fait bien son travail, c'est plutôt la constance du besogneux qui a parfois des ratés.



anatole2011.over-blog.comle coeur...ce lieu de tou 23/06/2011 14:41



le coeur...ce lieu de toutes les métamorphoses


où les mots mêlés de boue érigent de nouveaux totems



le babel 23/06/2011 15:20



Où en est ton aorte, nationale 7 entre tes rêves et tes mains ?



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages