Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 09:15

Sur une terre à demi bleue,

Masse d’eau ou bien chape d’azur

À travers des terres à demi nues

De lichens en forêts touffues

Nous irons comme à l’aventure

Rechercher des abris moussus

 

Tout sera à nouveau comme pour de faux :

Selon l’usage, pour les jeux des enfants

Nous serions à la halte au coin d’un feu

Dans un terrain à la sortie de la ville

Camp de palettes où brûlerait un fagot

 

Nous ririons aux flammèches coiffant le soir

Inventerions des loups en veille dans les orées

Sous l’odeur des feuilles mortes et des fûts

Nous aurions à vivre l’âge d’or des Dragons

Et le demi-jour serait à moitié fait de rêves

 

Au soir à demi là, le frais figeant nos quêtes

Pour la douceur d’une chambre chauffée

À demi consolés, nous serions décidés

À quitter nos légendes pour aller dormir

 

Dans cette terre à demi-bleue déjà

Rien n’a vraiment changé de nos jeux

Nous allumons des braseros à travers les soirs

Mais la mort toujours nous devance

 

Alors nous repartons, comme à l’aventure

Emprunter de quoi bâtir sous les arbres

Quelques catafalques à demi-moussus.

Sous l’odeur des feuilles mortes et des fûts,

À demi consolés, un beau jour, d’autres

Viendront jouer pour nous comme à l’aventure…

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel - dans de vous à moi
commenter cet article

commentaires

Brigitte Fraval 18/01/2012 22:15


Les jeux des enfants sont ainsi ,riches et désordonnés ,immobiles et plein de fougue .C'est dans ces rêves échevelés ,au long de ces légendes craintes mais appellées,au long des chemins secrets
où le frisson naît que s'ébauche la poésie .


Retour à la beauté simple et essentielle de l'enfance .Je suis sous le charme .

le babel 18/01/2012 23:20



Ma liseuse a relu la version finale, que je vais poster bientôt. Trois publications ce jour : quelle productivité soudaine ! En fait, non. Ce sont les
commentaires et des courriels qui m'ont mis au travail.



patrickdreux.over-blog.com 18/01/2012 16:21


J'aime beaucoup cet esprit d'enfance qui parcourt ton texte, à l'aventure, merci de nous inviter dans ta cabane...

le babel 18/01/2012 16:29



Merci Patrick de briser ce silence ! Tu peux venir, tu connais l'adresse, et il y a de la place : regarde comme ce lieu est loin de l'agitation et de la foule…



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages