Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 20:38

6 h,

je beurre mon pain et verse mon café

une troupe en treillis écoute l'objectif du jour dans le sable libyen

le Japon craint de trembler encore, il se bat jusqu'aux os,

jusqu'à la moelle, jusqu'au coeur des réacteurs

 

6 h 07

je trempe mon pain et bois mon café

un soldat fume et compte sur ses doigts pour vérifier que le meilleur tireur, c'est lui

un homme regarde ses doigts qui en tenaient d'autres, et qui tremblent encore, vides

on dirait des buildings impuissants à retenir le sable de la vie

 

7 h,

je regarde une voiture brûler un feu rouge

on brûle des corps au bord d’un fleuve shintô

une maison fume dans les faubourgs sablonneux des Suds

 

12 h

manger

boire

faire une brèche

 

14 h

la vie, le printemps, les premières chemises

entrouvertes sous le vent doux en ville

des yeux de mouche façon Croisette

et quelques jambes effilées par les bicyclettes

 

15 h

café et réunion, photocopieuses et pourcentage

« Alors, si on agit on fait quoi ? »

Une femme ouvre les mains et embrasse l'absence

un mari ne sait plus ce qu'être utile veut dire

le riz manque, mais ici la photocopie est nette

 

16 h

le but a du retard

 

19 h,

le Syrah est bon

 

20 h 21,

je finis mon verre de vin, vin rouge

rouge comme le sang versé en Côte d'Ivoire

Ivoire comme le noir de la peau des oubliés

 

20 h 22,

je finis mon verre de vin, vin rouge

comme un oeil que la poussière ronge

dans un ciel blanc de poussière nucléaire

 

20 h 23,

je ne bois plus, j'attends

quelques nouvelles de Benghazi

Hannah, soeur Hannah ne voit rien venir

 

20 h 24

nos ventes d'armes vont reprendre

les banques referont de la graisse

l'électronique japonaise va être en soldes…

 

20 h 25

Je suis vivant

mangeant

buvant

écoutant les ondes raconter les douleurs d'ailleurs…

 

et mon présent s’enfuit dans un mélange subtil

honte d’être bien

terreur d’être eux

nécessité d’être bien ici

tristesse d’être chair de la douleur

lointaine

procurée

downloadée

 

Mais là, sous la couette de la peau

quel eczéma d’être bien quand même

m’attend au tournant de la douleur des autres ?

Partager cet article

Repost 0
rédigé par lebabel.over-blog.com - dans actualités
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 27/03/2011 09:43



bienheureuses, les heures restantes, supportables.



le babel 29/03/2011 23:41



Livre d'heures, carnet de bal et cahier de condoléances



lilas kwine 23/03/2011 21:41



ton texte m'a ramené à cette extrait : 


"Venus de tous les continents, croyants et non croyants, nous appartenons tous à la même planète, à la communauté des hommes. Nous devons être vigilants, et la
défendre non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes. "



le babel 24/03/2011 04:18



Beau lapsus, j'avais lu "Vénus"… Et cela fonctionnait bien aussi. Très honoré de votre passage, orfèvre.



emmanuelle grangé 20/03/2011 13:21



ce hoqueté de nos aujourd'hui, bouleversés depuis toujours, à la ligne me plaît (je cherche un autre verbe, je ne trouve pas) directement.


et de nous souvenir d'Hannah, merci.



le babel 23/03/2011 05:37



Ah si Hannah était là pour m'aider à comprendre cette crise de la croyance, de l'incroyance et de l'idéal…



fragon 16/03/2011 21:59



Il est dix heures


j'ai mangé ma brioche et j'ai bu mon café noir et sucré


un peu plus noir et un peu moins sucré au fil du temps


hier, j'apprenais que Solène venait d'être internée de force


Solène a treize ans


Sa mère la bourre de coups et lui laboure la peau à coup d'ongles aiguisés.


oui


hier j'ai bu mon café il avait un goût d'amertume



le babel 18/03/2011 12:15



Seulène, si sola isola 


Solène


habillée sans le savoir de ta peine



seb 16/03/2011 14:57



Oui!


Je partage de suite! Absolument!



le babel 18/03/2011 12:13



merci, sept, huit, neuf…… à douze, le Japon et la Libye seront remplacés au J.T.



anatole2011.over-blog.com 16/03/2011 13:19



très beau texte, je veux dire sensible et juste, "consanguin" de tous



le babel 18/03/2011 12:13



le beau est parfois l'apanage de l'horrible



Lyonnel Groulez 16/03/2011 06:44



Quelle bonne idée de dénoncer l'indifférence officielle au fil des moments ordinaires d'une journée. Quelle bonne idée aussi de ne pas oublier la Cote d'Ivoire, toute seule, reléguée au bas d'une
page intérieure des journaux, expédiée en trois lignes. Encore une chance, personne n'a eu le temps de lui fourguer une centrale nucléaire du temps de sa splendeur.



le babel 18/03/2011 12:12



le temps, lui, passe l'éponge



Françoise 15/03/2011 23:44




Il est 10h J’ai mangé ma tartine et bu mon thé.
Les enseignants de la Communauté française se préparent à 1 heure d’arrêt de travail pour protester contre les mesures d’économie prévues encore et toujours dans l’éducation.
La radio diffuse une émission sur l’augmentation des denrées alimentaires.

Il est 10h j’ai mangé ma tartine et bu mon thé
La bourse de Tokyo s’est écroulée en même temps que ses centrales nucléaires
Kadhafi redore son blason

Il est 10h  j’ai mangé mon pain blanc avant le noir et bu mon thé vert avant l’eau radioactive.
Des hommes aveuglés par le fric continuent à jouer avec la vie sans s'apercevoir que la terre bourdonne, ronronne ou gronde.




le babel 16/03/2011 02:11



Grand merci chère Françoise, ainsi les blogues vivent



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages