Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 11:35

Je n’aime pas la « tolérance » : cette marotte du dominant qui regarde du haut de sa bonté les carapates des petits, avant de décider la fin du spectacle

Good bye, Andy…

Je n’aime pas la grande diffusion, qui met sous barquette individuelle ce qui devrait jaillir de la personne. Je n’aime pas l’individu qui se particule

Oh, need, you Drella

Je n’aime pas la fraternité, parce devenue génétiquement rentable, et politiquement patinée…Elle fraternise avec mon ennemi intime.

Oh, miss you Andy

Je n’aime pas les quarts d’heure de gloire déposés sur un ciel bleu prozac, avec des tablettes de zapettes dans les agendas. Les nouveaux bourgeois mangent des burgers bios, les néons fluos ont cédé devant les LED, on a marché sur la lune. Mais seuls les noms des rois ont changé. Hier Kissinger, ah, c'était Videla ou Pinochet, aujourd'hui Ben Ali, ou Moubarrak et Cetera : à 20 h, nul ne manque de Marylin. La Sweet Home garde les mains blanches même si le président est black.

See you, Andy

Je n’aime pas nos surréalismes sages, en artères de grandes laves, vomissements figés en autoroutes, où l’un dandy impose sa liberté comme obligatoire. Mai 68 est mort et alors ? Cindirella et Dracula sont au deuxième tour, et il faut payer pour ça.

So long, Drella, so long…

Aujourd‘hui, j’ai photoshopé le journal de février. Sous le soleil il n’y a pas de mais, D’Andy, tu es mort, et ça va durer avec ce catafalque posé sur toi dans les manuels.

Bien sûr, Andrew Wharola,

Il vaut mieux n’avoir connu que ton image : tu devais être puant comme tous les ulcères à la bonne pensée…

o good bye.. Andy, comme le chantait Cale et Reed Limited Company, Good Bye, Drella

 

 

Good Bye, Andy..

(Adaptation française de SONG FOR DRELLA, Lou Reed, John Cale. Chantez avec eux.)

 

Andy, c’est moi, une paille déjà sans t’avoir vu

J’aurais voulu qu’on se parle plus quand tu étais en vie

Je te croyais sûr de toi quand tu faisais le timide

Salut, c’est moi

Tu me manques, vraiment, ton esprit me manque

De idées comme les tiennes, je n’en pas revu depuis, depuis…

J’aimais te regarder dessiner et te regarder peindre

Mais la dernière fois, j’ai tourné le dos

Quand un Billy partait mal, là-haut dans la piaule

Tu me demandais du speed, que j’ai cru pour toi

Désolé d’avoir douté de ton bon cœur

Les choses semblent finir alors qu’elles débutent

Salut, c’est moi,

Ce coup-là c’était du grand art

Papiers peints vaches et oreillers dorés flottant

J’aurais du réagir quand ils ont ri de toi

Salut, c’est moi,

Le pape du pop se casse, dit la dépêche

A tirer sur la mise, Warhol en est-il mort ?

Tu ramasses plus à tirer une bagnole

Je me suis dis, en m’écoutant dans un bar…

Ils t’ont détesté, et maintenant tout ça a changé

Mais il y a des rancunes qu’on n’efface pas

Tu m’a touché où ça fait mal, ça m'a pas fait rire

Tes journaux n’ont rien d’une jolie épitaphe

 

Eh bien, alors Andy, je crois qu’on va y aller

J’espère que d’un certain côté tu aimes ce gala

Je sais que ça vient tard, mais je n’ai su faire que ça

Salut, c’est moi

Bonsoir Andy

 

 Goodnight, Andy

 

 Goodbye, andy

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par lebabel.over-blog.com - dans actualités
commenter cet article

commentaires

fragon 16/03/2011 22:28



Je crois bien que c'est le premier morceau que tu m'envoyas...?



le babel 18/03/2011 12:21



Oui : cette chanson me fait pleurer à chaque fois……



emmanuelle grangé 21/02/2011 10:31



pourquoi avais-je mis AW en conserve et pas LR? merci pour ce texte décapsuleur !



le babel 22/02/2011 08:25



AW en conserve ? Quel Campbell Good Idea !



Lyonnel Groulez 20/02/2011 18:14



La célébration, sans commémoration souvent, est un nouvel opium du peuple. Dracula est au pouvoir et Cendrillon est morte... Mais bon, j'ai prévu aussi ma petite célébration le 22, rien à voir
avec AW.



le babel 22/02/2011 08:23



Le 22 et 23, pour moi, ce sera mémoire du bombardement de Dresden par l'aviation anglaise…je ne suis pas nazi du tout, mais les civils tués par milliers ne
l'étaient pas non plus. 



dran 20/02/2011 15:34



Thanks. Je ne connaissais pas.



le babel 22/02/2011 08:22



Je t'imagine pourtant bien l'adapter : ce morceau Reed-Cale est une ballade assez douce pour te plaire. À À qui n'ai-je pas dit
que Lou Reed était un grand poète. À écouter aussi Last great american whale… 



hervé pizon 20/02/2011 12:59



combien de fois ai-je écouté ce disque ? cette chanson clôt l'album.


ça m'avait frappé à l'époque cette "repentance" aussi, cet hommage tardif assumé comme tel mais peu importe, très fort.


 



le babel 20/02/2011 13:12



moi idem.


Nous devons sans répéter le prince de la répétition prolonger l'élan qui le propulsa... Le monde arabe brûle, l'Oxydant fait ses comptes.



SA RESTERA TOUJOURS UNE EMOTION 20/02/2011 12:20



GOODBYE...WARHOL



le babel 20/02/2011 13:12



Azoul, khel Andy…



Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages