Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 10:10

Des rues clignotantes de fleurs
Gribouillis électriques
Safranés, brûlés, ivoires gaufrés et cœurs

De hurlements magnétiques

Vomi d’un ciel épais, lourd de grêle et de peurs,

Orage dit dramatique

 

Juillet est annoncé, brutal, sans déviations inutiles

Légion frappant le pas

Rangez les fantaisies

Qui ne sont pas sur la liste

Voilà l’été qui passe, tout voulu, tout prévu

Chaque semaine il engraissera la moindre  

De nos rues dégoulinant de sueurs, auréoles

Sur la brochure touristique

Rougis, tannés, saturant le minimum visible

Sous les flashs électroniques

Verni le bleu du ciel, fidèle au code couleur

Garanti moment magique
 

Août prendra la relève, les voitures changeront de file

Les soupirs obligatoires seront poussés

Dans l’air immobile sous les pins parasols étiques

Suivant les guides et leurs charabias

Souriant, c’est le minimum

Puisque ce sont les vacances

Alors en avant la musique

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Emmanuelle Grangé 26/06/2017 15:15

-Comment écrivez-vous ?
-De cet humus-là et de ses strates, ...

l e b A b e l 26/06/2017 18:41

Posées comme tuiles un jour de vent; merci.

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages