Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 04:34

Surtout ne pas oublier de prendre un air affranchi,

Comme en niveaux de gris, rouge et vert des roses

À peine distincts, chemise blanche pour pantalon cendré,

Et bien sûr, pour les garçons, la nuque et les oreilles dégagées.

Ce sera un air comme il faut, au point d’en être coiffé,

Rasé, comme un premier communiant d’avant 68.

 

Surtout ne pas oublier d’avoir les nerfs solides,

Comme en acier plié, bateau moderne, mon gros bêta,

Iceberg de métal à l’assaut du pôle, orchestre et luxe

Comprenant la facture, comme le nerf de la guerre.

Avec cet air invincible, indifférent au vent du nord,

Puis coulé, comme un glaçon au front du cocktail.

 

Vérifier si l’air comprimé par les mois de volets clos

Saura s’exprimer en air conditionné par la chaleur de l’été

Parlant moins d’envolées lyriques, de grésillements

D’insectes, de feu de camp, vin comme l’aube rosée.

Avec assez d’airs du temps, pas de souci de mode :

Entassés au grenier, les éternels retours patientent.

 

On doit savoir ses nerfs garder, maquignon des émotions,

Comme une part réservée aux amis et aux vaches maigres,

Les nerfs en pelote se conservent mal : fripés, mités,

Ils finissent par lâcher, comme des amarres larguées

Avec l’air insouciant d’une fête entre deux guerres,

D’un printemps célébré avant l’équinoxe, avant mars.

 

Et advienne l’aube que voudra : cette nuit était trop lourde.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Emmanuelle Grangé 25/02/2017 13:04

passer du fade à l'air comprimé, tu gardes la ligne

l e b A b e l 25/02/2017 17:45

Comment sais-tu qu'immobile de facto j'ai pris du poids ? Mais je n'oublie pas le fade, ce silence du goût.

Fragon 25/02/2017 07:56

Mais le texte très beau.
Si c'est du neuf : tu es prêt à sortir !

l e b A b e l 25/02/2017 11:23

J'ai failli te l'envoyer. je t'explique en aparté.

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages