Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 19:48

J'ai comme l'ennui

de ton souvenir

quand tu n'es pas là

 

J'ai l'espoir de rire

et peur de la peur

Je t'attends et puis

 

Je compte les heures

et les mots à dire

le reste s'enfuit

 

Quand le long ennui

de ton souvenir

me mène, ailleurs

 

J'ai perdu mon rire

un doute m'effleure

dis-moi où je suis

 

Donne-moi une heure

pour me retenir

mais viens, je te dis

 

J'ai bien trop l'ennui

de ton souvenir

si tu es ailleurs

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Adrienne 14/12/2016 08:26

"comme l'ennui de ton souvenir", ce sont des mots très justes, et dans le reste du poème aussi

l e b A b e l 14/12/2016 11:32

merci

Emmanuelle Grangé 13/12/2016 22:30

qui, quoi, toi, ... ce (in) direct-là. J'aime beaucoup jusqu'à l'embuée

l e b A b e l 13/12/2016 23:19

Et ça peut se chanter : j'ai la mélodie en tête. Il doit y en avoir d'autres, donc.

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages