Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 01:09

J’avais écris cet article pour la Lettre Anonyme de Jilber Fourny (http://jilber.fr.free.fr/index.php?page=texte_association#lettre), petit « fanzine » en PDF qui n’est pas assez reconnu.
2016 rime avec 2013, comme le noir rimmele l’oeil.
Je vous le redonne, à chaque « treize », lisez et comprenez « seize », puisque ça n’a pas changé…


Extrait de La Lettre Anonyme n° 24, © Anonyme et Moins si Affinités, Nancy.

2013, ça en fait 1743.
Oui : 1743 rimes avec deux-mille-treize, y compris les flexions : féminins, pluriel, singulier, masculin et conjugaison. Rien qu’avec les féminins des adjectifs finissant en –aise, dont ceux venues des nationalités, il y a de qui faire. Ça nous laisse le choix.
À quoi voulons-nous que rime cette année 2013 ?

« On va commencer par être à l’aise,
En cet an deux-mille-treize. »
Bien sûr, certains seront plus à l’aise que d’autres, mais, du moment que, tous, nous avons nos aises, que nous importe le très à l’aise des autres ? Ah bon ? Tous à la même aise ? Soit, changeons :
« On sera tout très à l’aise,
En cet an deux-mille-treize. »
Comme ça, la rime est plus riche.
En parlant de riche, d’ailleurs :
« Il faudra penser à partager le pèze,
En cet an deux-mille-treize. »
Certains ont déjà des idées, des projets de commissions subventionnées.
« Ils ramèneront leur fraise
En cet an deux-mille-treize.
On connaît leur catéchèse
Leur thèses et antithèses
Leur cul entre deux chaises… »
Enfin, je m’égare loin des vœux. Quoique… si on transformait les élections en jeu des chaises musicales, ça ne changerait pas vraiment la vie, mais via la SACEM, ça pourrait rapporter un peu, pour une fois.
Parce que le climat est lourd. Réchauffé au premier degré, glacial au sens figuré.

« Que  tous les conflits s’apaisent
En cet an deux-mille-treize ».
C’est généreux. Ça pose son homme. Avec ça, je suis un intelectuel de gauche, et ça ne mange pas de pain. D’aucuns diront « irréaliste ! », puisque les mèches sont déjà allumées.
« Il y a des risques de malaises
À cause de gros balèzes
Qui soufflent sur les braises
En cet an deux-mille-treize »
Mais bien de ces menaces sont des bravades de gorilles destinées à effrayer les traders, à agiter les bourses :
« Il y a toujours des fadaises
Pour effrayer les zarzaises
Et faire monter la mayonnaise
Au pays des attachés-cases
En cet an deux-mille-treize »

 


Arrivé ici, vous vous demandez si je vais vous faire les 1743 rimes en allant des albanaises aux Zambèze, via les polonaises ?
Non, pas avec vous. J’aimerais bien, honnêtement, placer « mélèze », parce que j’en aime l’odeur et la couleur. Mais de là à vous souhaiter une année de mélèze ? Soyons sérieux.
Non, je voudrais que 2013 rime avec bonheur. Bien sûr, c’est du vers libre. Et je voudrais bien que 2013 soit une année de liberté.

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 02/01/2016 09:43

Tiens, mon premier sourire ce matin

l e b A b e l 02/01/2016 10:24

C'est la faute à Léo Artaud qui sur sa page brocardait les gens de ne pas trouver de rime avec 2016 ! J'aurais pu en écrire un autre, c'est vrai. Mais je ne l'ai pas (encore) fait.

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages