Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 11:16

« Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. »

 

À chacune de leurs ombres, s’ajoutait l’ombre des morts
Ceux d’hier et d’avant-hier, jetés par dessus bord.

 

À chacun des morts s’ajoutaient des meutes de prêcheurs
Qui voient dans le désespoir une brèche où voler les cœurs

 

« Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. »

 

À chacun des prêcheurs s’ajoutait les témoins du jour
Passant à l’antenne selon l’audimat à chacun son tour

 

Et sur les dinghys la mer pleurnichait, se mouchait
Et crachait des glaires, qui nous effarouchaient

 

Partis à dix, dix autres montèrent naufragés
Avec le seul cran de plus pouvoir se décourager

 

« Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. »

 

Mais il n’y avait là qu’un sac de riz et un photographe
Nous sommes tous devenus de vrais géographes

 

« Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en coulant avant le port. »

 

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages