Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 08:01

 

J'aurais rêvé de finir dans

Un très grand lit de mer morte

Avec des dunes de draps blancs

 

J'aurais compté du bout des doigts

Les rires jaillissants du vin

Sous le parc avant la pluie

Tous mes jours seraient fredonnés

 

La faucheuse de l'ennui

Ni colombine ni satin

En reine aurait pris son roi

 

Dès lors pour un très long temps

J'aurais refermé ma porte

Enfin satisfait du présent,

À l'heure de l'abandonner

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc 27/08/2014 18:00

Je lis, je relis titre et texte, il me rend triste, bien que je l'aime, surtout la finale, ce
"Enfin satisfait du présent (c'est si rare, ce sentiment)
À l'heure de l'abandonner"

l e b A b e l 27/08/2014 19:05

Je ne sais que te dire qui ne soit déjà écrit, en celui-ci et en quelques autres.

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages