Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 07:40
  •  

    Tu

    Seras ton nom vivant

    Chuchoté par les torrents

    Murmuré au creux du vent

    Colporté de nuage en nuage

    Dans le fer forgé des tombeaux

    Dressés comme berceaux en cage

    Au temps de nos fermages

    Feulés par les brins d’herbe

    Chair devenue verbe

    Tu

    Seras ton nom vivant

    Chuchoté par les torrents

    Murmuré au creux du vent

    Colporté de nuage en nuage

    Dans le fer forgé des tombeaux

    Dressés comme berceaux en cage

    Au temps de nos fermages

    Feulés par les brins d’herbe

    Chair

     

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

emmanuelle grangé 24/07/2014 16:03

l’œil humide, comme une poussière dans l'oeil

l e b A b e l 25/07/2014 08:29

Alors laisse-toi pleurer, en rythme, ainsi que font les fûts de la pinède dans le clos funéraire de la Vacquerie

dreux patrick 24/07/2014 09:15

lignes épurées, mots tressés les uns aux autres, le verbe s'incarne!

dreux patrick 24/07/2014 12:25

en partage de silence, en proximité d'amitié

l e b A b e l 24/07/2014 09:20

Merci, nous nous réverbérons sur le silence, sans doute ?

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages