Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 06:53

(version briquée ce matin.

Je ne sais pourquoi ce poème me semble d'actualité. Peut-être le savez-vous ?)

 

 

C’est tout comme une envie lancinante.

Un gros mot à dire que personne n’ose avouer qu’il le dit.

Dans le noir.

Mais que chacun accuse son voisin qu’il l’a dit.

C’est comme à l’école,

Quand je savais déjà dire que

C’était pas moi, mais l’autre aussi.

Que c’est pas vrai même pas juste.

Quand je l’ai pas dit.

Du coup je l’ai dit quand même.

Mais je l’ai pas vraiment dit, et là c’est pas grave.

D’ailleurs, c’est l’autre qui l’a dit.

Moi, je ne peux pas.

Du moins, pas sous le portrait du Général.

 

À l’école, j’ai vite appris quand c’était un autre que moi.

À l’école, on apprend aussi la vie du Général.

Il a des morales qui sont rouges dans mon livre.

Il a des images avec tout plein de couleurs.

Il vaut mieux dire un gros mot pour le Général

Que de rien dire pour avoir l’air malin et puis après.

Avoir l’air malin, c’est comme la gloire.

Mais la gloire en revient au Général.

Le Général sait quel mot est gros et celui qui l’est pas.

C’est le Général.

 

Jeudi, c’est les vacances.

Donc on sera à la montagne, dans les Vosges.

J’aime bien les Vosges.

Dans le car, on pourra chanter.

Ce qu’il faut toujours c’est rester à sa place.

Et puis, après, quand on arrivera.

Alors il faudra faire les lits.

Et le soir, des fois, on ira fumer derrière les lavabos.

Certains grands disent

Que le général l’a bien fait,

Quand il était petit.

Oui mais, lui, il est devenu général.

 

Souvent, je me dis qu’il a de la chance,

Le général : il fait comme il veut.

Et nous aussi on fait comme il veut.

C’est mieux. Comme on le chante à la veillée :

“Libres, mais en espérance, nous vivons pour toi”

Nous, on n’a rien à envier aux ingrats

Ceux qui n’aiment pas le général.

Nous, on a toujours été honnêtes.

Personne chez nous n’a fini sur la paille du cachot.

J’ai un copain, son père, il boit.

Et quand il a bu, il dit n’importe quoi.

Il rit, il pleure. Il pleure, il rit. Il tombe.

Le général, lui, ne boit pas, ne tombe jamais.

Il rit sur les photos drôles,

Et il pleure sur les photos tristes.

D’ailleurs, s’il buvait, il dirait des gros mots.

Et les gros mots, ça se peut même pas

Avec les photos du général.

 

Même si rien n’empêche d’en avoir envie.

Faut faire attention : il n’y a et n’aura jamais

Qu’un seul général.

Le Général

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages