Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 05:45

Les saules sont les oliviers du Nord,

Corps noués et jaillissement grêle des branches,

Emplis d’eaux et de questions retenues.

Ne les quittez jamais longtemps :

Seuls les saules finissent par pleurer

 

Leur bonheur va tranquille d’une pluie à l’autre,

Les mouches sont les confidentes de leurs heures,

Etalées en plein soleil affairées sans travail.

Elles ne pensent même pas à être des mouches.

Leur bonheur va tranquille d’une prune à l’autre.

 

Moi, je regarde les saules, entourés de mouches.

M’épuisant en pensant à ne pas penser,

Un peu vexé que leur compagnie et non la mienne

Suffise à consoler les pleureurs en feuilles de lance.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

Dran 30/12/2013 07:12

LE dernier... ! Merci pour l'indulgence.

l e b A b e l 30/12/2013 07:37

Plénière.

Dran 30/12/2013 07:11

J'aime encore plus les dernier paragraphe, cette gravité légère qui me fait ressentir de la poésie inéluctable.

l e b A b e l 30/12/2013 07:37

Je n'ai pas lu Norge sans que cela me marque…merci !

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages