Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 04:08

Elle a mis sa robe blanche

Pour aller à la découverte

Toute pleine de reflets houleux

Du pourquoi les ombres se penchent

Vers elle

Juste pour le plaisir de John Singer Sargent

 

Elle a mis sa robe en bleu

Filant comme un coup de feu

Tous les hommes sonnant l’alerte

Avec leur chemise du dimanche

Pour elle

Comme au bon plaisir de John Singer Sargent

 

Elle a mis sa robe verte

Elle se devine déjà offerte

Tout regard est si dangereux

Qu’aucune épouse ne reste franche

Quand elle

Donne ce beau plaisir de John Singer Sargent

 

Elle a dégrafé sa robe rouge

Et soudain plus rien ne bouge

Sauf elle

Et qu’importe ce qu’en peint John Singer Sargent.

Partager cet article

Repost 0
rédigé par le babel
commenter cet article

commentaires

François Laur 05/11/2013 17:52

Était-ce dans Venise la rouge où pas un bateau ne bouge ?

l e b A b e l 05/11/2013 18:19

Ce n'était, en tout cas, pas dans un de ces bouges aux moulures emplies de carouges taillés à la gouge

Présentation

  • : Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • Vitrine d'un atelier de textures - l e b A b e l
  • : Nos vies ont gardé de belles formes : Il faut le dire.
  • Contact

  • le babel
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer
  • ou bien ces pages parlent pour moi, ou bien je dois recommencer

Recherche

Pages